Bibliothèque

Les  Éditions Cabédita présentent

Albert Baratier dit l’Africain

 

Le général de division Albert BARATIER est mort en octobre 1917, dans une tranchée de première ligne, d’une embolie foudroyante, conséquence des maladies tropicales récurrentes contractées en Afrique. Passionné par ce continent et assoiffé d’action, il a, comme jeune officier, participé à trois missions africaines, dont la célèbre « mission Marchand » (1896-1899), où il a joué un rôle essentiel en reconnaissant les marais du Bahr-El-Ghazal, permettant ainsi l’accès à Fachoda. Explorateur autant que soldat, «reporter» et cartographe, il a relaté ses souvenirs africains dans plusieurs ouvrages. Parti à la guerre en 1914 à la tête de son régiment, stationné à Dôle (Jura), il a été nommé général pendant la bataille de la Marne, puis en 1916 a reçu le commandement d’une division d’infanterie, à la tête de laquelle il se trouvait lors de sa mort. Dans ce livre tout public, l’auteur s’attache à décrire la vie glorieuse de cet officier, et à retracer notamment ses aventures africaines.

 

L’auteur : Ancien élève du Prytanée militaire de La Flèche, saint-cyrien, Jean-Louis VINCENT a porté l’uniforme pendant près de cinquante ans. Il a terminé sa carrière militaire comme général de corps d’armée, major général de l’armée de terre. Auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale, académicien titulaire de l’Académie de Franche-Comté.

 

Cet ouvrage "Albert Baratier dit l’Africain" de 164 pages est au prix de 19,00 € (+ 4,00 € de participation aux frais d’envoi) à commander auprès des Éditions Cabédita - BP 9 - 01220 Divonne les Bains. Tél. (+) 41 21 809 91 00 par chèque libellé à l'ordre de Slatkine

" La gloire de nos pères "  « La voie de l’honneur est un chemin étroit et peu fréquenté. Les plus anonymes y sont capables de coups d’éclats, et le banal peut se teinter de sublime. L’historien a fait son œuvre et pour décrire la débâcle de 1940 et l’effondrement de la France il a analysé, recoupé et enquêté. Avec le recul le sens de l’histoire peut se redessiner. Les héros discrets peuvent enfin y trouver leur place car leur courage solitaire et obstiné force l’admiration ».

 

Ce récit vous propose de revenir sur « la bataille de France » du 10 mai au 23 juin 1940 à travers les destinées de deux soldats meurtris par ce conflit : René BRONDEAU né à Limoges (87) le 23 juin 1917 Dragon au 11ème régiment de Dragon Portés et René HERTOUX né le  1 septembre 1917 à Doudeauville (76) soldat au 124 régiment d’Infanterie.

 

Mais aussi sur la résistance héroïque « des Cadets de Saumur » et l’épopée du 1er GFCM du capitaine de NEUCHEZE mort pour la France à Autun en 1945, que les élèves officiers d’active de la 201éme  promotion de L’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr ont choisi comme parrain de leur promotion.

 

Ancien sous-officier puis officier parachutiste au sein des forces spéciales, le capitaine Didier HERTOUX est très engagé auprès des anciens combattants. Infatigable artisan du devoir de mémoire, il milite pour la réhabilitation des combattants de la « Bataille de France »

 

Ce livre est à commander au prix de 15,00 € (+ 3,50 € de frais port) auprès de Didier HERTOUX
10 route de Pau - 64450 THEZE

 

Les bénéfices de cet ouvrage seront intégralement reversés à l’Association des blessés de l’armée de Terre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le soleil se lève toujours quelque part"

 

L'auteur : Le lieutenant-colonel Philippe GARCIA est un ancien officier supérieur des TDM/ABC, ancien président de la 2ème DI (EAABC) et chef de la section officiers du bureau DPMAT/ABC.

 

Cet ouvrage (282 pages) a été écrit de par le monde avec des récits palpitants et captivants, et que l'auteur a voulu être un remède contre la morosité, le cynisme ou l’abandon.

 

Ce livre s’inscrit certes de façon singulière et originale dans la bibliographie de notre site. Cependant, l'auteur attire notre attention qu’entre tous les nombreux thèmes traités, il a donné une place particulière aux blindés et aux chevaux. En montrant ce qu’est l’esprit cavalier. Au travers de situations opérationnelles qu'il rapporte à la tête de son peloton ou de son escadron du RICM ; aux côtés du Roi Norodom Sihanouk du Cambodge, dont la fierté était d’avoir été sergent du Cadre noir et avec le soutien duquel il a créé la fédération cambodgienne d’équitation ; à l’initiative d’un programme de resocialisation par le cheval, d’enfants atteints du SIDA au Cambodge ; en dépeignant le panache de la garde rouge à cheval du Sénégal ou celui de la police montée de l’Emir à Doha ; ou encore, sur les traces d’un officier du GSEM, instructeur à l’école de cavalerie d’Uruguay.

 

Ce livre montre enfin que la vie active peut se poursuivre après une longue carrière militaire de trente-deux ans, dans des métiers et des occupations très divers et passionnants, voire pour certains tout à fait improbables.

 

Ce livre est à commander au prix de 20,50 € auprès de Vérone Editions
37/39 avenue Ledru Rollin - 75012 Paris
Tél : 01 56 95 19 77 - http://www.editions-verone.com/

"Guide des décorations françaises ". Le Guide des décorations françaises actuelles, 5ème édition depuis 1988, les auteurs font l'inventaire des décorations françaises. Leur attribution qui varie dans le temps au fil des éditions reflète l'évolution de la société. Cette cinquième édition donne une information précise et parfaitement à jour destinée à tous, qu'il s'agisse de services militaires ou civils. Le Guide pratique des décorations françaises actuelles est une référence, tant au sein des administrations et des associations, que du grand public. Historique, bénéficiaires et conditions d'obtention, description complète, protocoles de remises, particularités sont complétés par une photographie couleurs de chaque décoration. Aux décorations françaises s'ajoutent les principales médailles internationales délivrées, à l'occasion des opérations extérieures, par l'ONU, l'OTAN et l'Union Européenne.

 

Jean Battini, a été chef de section au bureau des décorations du ministère de la Défense et Witold Zaniewicki a été secrétaire général de rédaction de la librairie Larousse.

 

Ce livre de 444 pages est au prix de  38,00 € + 9,60 € (Frais de port) à commander par chèque à l'ordre de : Editions LAVAUZELLE - Le Prouet - 87350 PANAZOL

"Les tireurs missiles de l’armée de terre". Du premier missile piloté en télécommande manuelle (SS10 de 1950), au missile de cinquième génération utilisé en mode « tire et oublie » et « homme dans la boucle » (MMP de 2015)

Cet ouvrage retrace ce que fut l’aventure de ces hommes qui, au sein de notre armée, choisirent d’être les servants de ce nouveau système d’arme. Ecrit par deux tireurs missiles, cet ouvrage est certes destiné en premier lieu à tous ceux qui, comme eux, ont exercé cette spécialité. Pour autant, il intéressera tout autant le lecteur profane, qui y trouvera tout ce qu’il a toujours voulu tout savoir sur les missiles, que tous ceux -ingénieurs, techniciens, cadres des unités de missiles qui - de près ou de loin - ont contribué à faire de ce domaine une spécialité française.


L’ouvrage est riche en documents, en particulier photographiques. Nombreux sont ceux qui s’y reconnaîtront. Nombreux aussi sont ceux – tireurs et cadres – qui auront ainsi l’occasion de revivre les affres des premiers tirs et des contrôles sur les champs de tir mythiques que furent pour eux le pas de tir Nord du camp de Mailly et le Collet de Pâtre du camp de Canjuers. Les anecdotes ne manquent pas, savoureuses quand elles relatent des incidents de tir, plus étonnantes quand elles évoquent l’emploi des missiles dans des conditions extrêmes, voire non réglementaires.

René Bon appartient au cercle restreint des premiers tireurs de missiles à télécommande manuelle, a gravi tous les échelons de la spécialité dont il est un expert reconnu, fier de ce savoir faire et toujours passionné par son métier.

 

La préface du Général d’Armée Philippe Mercier, ancien CEMAT de 1996 à 1999


LES AUTEURS : Le lieutenant-colonel René Bon, de retour d’Algérie en 1960, fait partie du 3ème stage de tireurs SS10. à partir de cette année il continuera à suivre l’avancée technologique des missiles antichars. Du SS10 au HOT en passant par l’ENTAC, le SS11 et le MILAN, il sera instructeur, chef de section, chef de peloton, commandant d’escadron et chef des services techniques dans des régiments dotés de ces missiles antichars. Il terminera cette épopée en commandant le Centre d’Instruction Missiles de Canjuers.

Le capitaine Daniel Perrin a servi au 153ème RIMéca, 1er escadron, peloton Bon comme tireur SS11 TCM sur char AMX 13 et au 1er  régiment de Chasseurs Parachutistes comme tireur ENTAC.

Dossier souscriptions à télécharger
SOUSCRIPTIONS.pdf
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]

"100 Portraits pour un Centenaire - RICM"Le Régiment d’Infanterie Chars de Marine a cent ans.

 

Depuis sa création, il est présent sur tous les théâtres d’opérations où la France est engagée. S’il est aujourd’hui une unité prestigieuse par sons histoire, il le doit avant tout à ses marsouins. Ils sont venus d’ici et d’ailleurs et ont donné leur sang pour défendre leur pays.

 

Ce livre dévoile la richesse des hommes et des femmes du Régiment d’Infanterie Chars de Marine. Leurs Anciens ont fait naître l’âme de ce régiment et aujourd’hui, c’est cette âme qui les façonne.

 

Ils sont militaires du rang, sous-officiers et officiers. Ils ont apporté courage, force et détermination pour rendre plus belle l’image du RICM et plus nobles ses exploits.

 

Ils ont traversé l’Histoire et pour ce centième anniversaire du régiment, nous leur rendons hommage.

 

Ce livre de 256 pages, préfacé par le général d'armée Henri BENTEGEAT, est au prix de  34,00 € + 9,60 € (Frais de port) à commander par chèque à l'ordre de : Editions LAVAUZELLE - Le Prouet - 87350 PANAZOL

"LES 250 ans d’ESTERHAZY Houzards" Issu d’une formation de cavalerie légère d’origine hongroise fondée par le comte Valentin Ladislas Esterhazy, le 3e régiment de Hussards présente une originalité historique reposant sur l’idée européenne. Composé de cavaliers venus de toute l’Europe, Esterhazy Houzards servira fidèlement la France pendant plus de deux siècles, participant ainsi à la plupart des grandes batailles de l’histoire de notre pays, particulièrement sous la Révolution, l’Empire, puis lors des Première et Seconde guerres mondiales.


Revenant aux sources européennes qui l’ont vu naître, le 3e régiment de Hussards constitue aujourd’hui l’une des unités de la Brigade franco-allemande voulue par François Mitterrand et Helmut Kohl dans les années quatre-vingt-dix, prémices d’une Europe de la défense en construction.

 

Ainsi, replongez dans une histoire vieille de deux cent cinquante ans, retraçant un passé glorieux et un état d’esprit qui se trouve, aujourd’hui encore, porté avec honneur et humilité par les hussards du xxie siècle. Un ouvrage qui vous emmène à la découverte d’un savoir-faire unique et reconnu de ce régiment européen tourné vers l’avenir.


Assurant les missions de renseignement, de combat et de protection des populations, le « 3e Hussards » et ses hommes se trouvent totalement impliqués dans la participation à la gestion des crises modernes. Ainsi engagés sur tous les théâtres d’opérations récents, Balkans, Liban, République de Côte d’Ivoire, Afghanistan ou encore Mali, les hussards du « 3 » vous livrent enfin leurs témoignages exclusifs, reflet d’un engagement opérationnel prononcé.


Portant avec fierté et respect les valeurs du cavalier, ils démontrent l’alchimie parfaite d’une tradition séculaire et des impératifs contemporains de l’évolution de la tactique et de la stratégie.

 

Cet ouvrage préfacé par le père de l'Arme (74e Maistre de Camp d'Esterhazy Houzards), le général Sainte-Claire Deville est au prix de 32,00 € + 6,00 € (Frais de port) à commander par chèque à l'ordre de : éditions ESPRIT COM’ - 5 rue de l'église - 64230 DENGUIN

"LA 3 SOUS LE SIGNE DE LA VICTOIRE" de la 3ème DIA à la 3ème BM 1943-2013 par Paul GAUJAC

 

Créée en 1943 par le général de MONSABERT, la 3ème division d’infanterie algérienne combat en Italie, libère Marseille, souffre dans les Vosges, perce la ligne Siegfried, franchit le Rhin et s’empare de Stuttgart. Elle est alors la division la plus décorée. En occupation en Allemagne, elle est emportée par la déflation d’après-guerre et réduite à Coblence en un « élément divisionnaire » portant toujours le numéro 3 avec un tiers d’éléments issu de la division de Paris. L’opposition au bloc communiste, la création de l’OTAN, les rapports améliorés avec l’Allemagne… modifient la donne. Une nouvelle 3ème division d’infanterie est recréée en 1951 et équipée de matériel américain. Durant cette période, elle envoie des renforts en Indochine puis en Afrique du Nord. Mais elle demeure sur place, déménage à Fribourg en 1957 et participe à l’expérimentation de la « division 59 ». D’infanterie à trois brigades en 1960, elle devient 3e division blindée en 1978. La disparition de la menace soviétique lui est fatale et elle est dissoute en 1991. Le flambeau est toutefois repris huit ans plus tard par les « Africains » de la 3e brigade mécanisée, à Limoges puis à Clermont-Ferrand, d’où elle partira pour s’illustrer au Mali. En 320 pages, 25 cartes et 700 photographies est ainsi contée pour la première fois l’histoire de la « 3 » de 1943 à 2013, qui est en fait l’histoire mouvementée de l’armée française durant ces soixante-dix années.

 

Ce livre est au prix de 29,95 € (Frais de port gratuits) à commander par chèque à l'ordre de : Histoire & Collections - 5 avenue de la République - 75541 Paris Cedex 11

Auvergnat au cœur pur et dur comme la roche des volcans, il fut un Hussard à l’ombre de l’aigle, un Hussard flamboyant.

Le jeune Jean Mahut réalise son premier exploit lors de son combat contre les loups, puis connait ses heures de gloire sur son pur-sang en luttant contre les armées des rois.

Son hameau en Haute-Loire est bercé par les eaux d’une rivière aux flots argentés, près de l’empire des loups (Margeride) et du château du comte qui domine la vallée de la Ribeyre. Jean découvre les grandes terres d’Autriche, de Prusse et de Russie. Il combat les Autrichiens, les Cosaques, la Garde Impériale du Tsar et les Grenadiers russes opposés à la cavalerie de Murat à la bataille d’Eylau, où la plus grande charge de cavalerie du 1er Empire eut lieu. L’amour la passion et les intrigues l’accompagnent tout au long de son destin de Hussard. Au fil du roman trois héroïnes s’imposent naturellement, Julie la cantinière-vivandière de Marengo, Hortense la femme du comte, et Anastasia la fille d’un chef cosaque.

Cette fresque historique se déroule d’aout 1794 à septembre 1813 ; 112 personnages s’y expriment et s’y débattent, certains meurent, d’autres survivent aux sons des tambours…

Il existe deux tomes : Le prix des livres (format 134 x 204 de 442 pages chacun) est de 25,00 € + 5,00 € (frais de port) pour le tome 1 et 25,00 € + 5,00 € (frais de port) pour le tome 2  par chèque à l'ordre de Elie COUSTON - 15 impasse des Cyprès - 84140 MONTFAVET

Hier, sous Napoléon III, aujourd’hui sur le théâtre d’opérations, le blessé entame un deuxième combat. De sa prise en charge sous le feu jusqu’à sa réinsertion dans la vie
active, un parcours à suivre.

 

"Blessés pour la France" est édité dans la collection « MÉMOIRE ET VÉRITÉ » de l’ASAF, 132 pages pour découvrir et comprendre les missions du Service de santé de l’armée envers nos soldats.

 

Créée en 1983, l’Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF) regroupe tous les Français qui veulent que l’armée demeure une priorité pour l’État et vive au coeur de la Nation. Elle se fixe comme objectifs de :
- Défendre l’honneur de l’Armée et de ses soldats quand ils sont injustement mis en cause,
- Soutenir ceux qui ont servi et servent les armes de la France,
- Sensibiliser tous les Français aux questionsmilitaires et de défense,
- Contribuer au devoir de mémoire et de solidarité.

 

Pour toutes commandes, veuillez télécharger le bon de commande, ci-dessous.

Bon de commande.pdf
Document Adobe Acrobat [746.3 KB]

« Le général de Galliffet ». Un sabreur dans les coulisses du pouvoir
Préface d’André MARTEL - Postface de Jean-Charles JAUFFRET. Galliffet ! Un nom qui évoque le galop des charges désespérées de Floing et la célèbre réplique : « Tant qu’il en restera un ! » Mais c’est aussi le brillant officier des Guides se couvrant de gloire en Crimée, le glorieux blessé de Puebla, au Mexique. Il est ensuite là-bas l’inflexible commandant de la contre-guerilla des terres chaudes. Mais Galliffet est aussi le fusilleur de la Commune, le réprouvé, le maudit de l’Histoire de France. Au-delà des clichés réducteurs, nuisibles à toute recherche historique, un jugement serein s’impose.


Cet officier de cavalerie issu d’une des plus anciennes et plus puissantes familles de la Provence, dont il parlait la langue, incarnera toute sa vie l’assemblage classique du gentilhomme et du soldat, avec quelques-uns des attributs du cadet de Gascogne. Favori de la cour impériale, il devient un des fidèles de Gambetta, qui incarne à ses yeux « une certaine idée de la France », tous deux ayant pour idéaux l’armée et la Patrie. Cette amitié lui vaut alors d’occuper les plus hauts postes de l’armée, devenant le rénovateur de la cavalerie française dont il fait en quelques années la première d’Europe. Rappelé par Waldeck-Rousseau, il a la lourde charge de solder l’affaire Dreyfus et de remettre de l’ordre dans le commandement, évitant peut-être à la France de connaître une guerre civile. Cette biographie n’est pas une réhabilitation. Notre démarche ne s’inscrit pas dans l’histoire bataille si décriée ou anecdotique, mais plutôt dans l’analyse socioprofessionnelle de ce
qu’est l’armée, de l’insertion de celle-ci dans le tissu social de la nation et de sa participation éventuelle à la lutte pour le pouvoir.


L'auteur, Georges GUGLIOTTA est né à Marseille en 1948. Ancien élève des facultés d’Aix-en-Provence et de Montpellier. Docteur en histoire et docteur d’État es-lettres de l’université Paul-Valéry, ancien auditeur de l’IHEDN. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : Les mobiles et francs tireurs des Bouches-du-Rhône ; Un officier du corps d’état-major : Le général de CISSEY, réorganisateur de l’armée française. En collaboration avec plusieurs auteurs : Les Armes et la Toge, Militaires en République.

 

Le prix du livre (format 16 x 24 de 320 pages) est de 23,00 € (franco de port) par chèque à l'ordre de Bernard GIOVANANGELI Éditeur - 22 rue Carducci - 75019 PARIS. Profitez du bon de souscription jusqu'au 30 janvier 2014

"Le général de Galliffet"
Bon de souscription.jpg
Image JPG [64.2 KB]

« Hommes de chevaux » Officiers des haras, des remontes, écuyers, cavaliers, vétérinaires militaires..., ces personnages souvent oubliés jouèrent un rôle considérable dans l’organisation de la cavalerie moderne, dans l’art équestre et dans l’amélioration des races chevalines. Ancien Officier d’Active, Olivier Chebrou de Lespinats est également membre de nombreuses associations d’histoire militaire.

 

Mémoire et Documents, dans la tradition des libraires-éditeurs du XIXème siècle, propose à la vente ses propres publications et l’ensemble des travaux accessibles sur le sujet de l'Histoire des Familles, de la Généalogie, du Régionalisme, de la Noblesse, de l'Héraldique, de la Paléographie, sans oublier les Ordres de Chevalerie et Décorations. Ouvrage 16 x 24, 270 pages, 230 blasons et portraits   couleur.


Le prix public est de 39,00 €, par chèque auprès de Société Nouvelle Mémoire & Documents (SNMD) - Le Salvator, Bat A - 24 avenue Jules Isaac - 13100 AIX en Provence - Tél : 04 42 23 55 39. La commande en ligne ou par poste est possible et le paiement sécurisé. Vous pouvez retrouver l'ensemble des ouvrages sur www.memodoc.fr ou écrire à :memodocs@yahoo.fr

« OPéRATION SERVAL AU MALI ». L’intervention française décryptée. Déclenchée soudainement le 11 janvier 2013, l’opération Serval au Mali n’a pas manqué de susciter la surprise : tirant parti de la recomposition des équilibres géopolitiques en Afrique de l’Ouest, la diplomatie française s’est appuyée tout à la fois sur le soutien des états africains, les réticences américaines à intervenir directement, et l’appui chinois afin de protéger ses otages menacés à Bamako. Dans un contexte marqué par le vieillissement de certains matériels et la dangereuse réduction de ses forces prépositionnées, l’armée française s’est révélée un outil d’une exceptionnelle réactivité. Avec les opérations militaires, la France a brusquement repris conscience des enjeux stratégiques de cette région. La politique africaine de la France connaîtrait-elle pour autant une inflexion ? Il est difficile de le dire. Zone de transition singulière, le Sahel s’apparente à une mer où les Français ont appris à naviguer depuis près de cent cinquante ans. La France y retrouve aujourd’hui une influence stabilisatrice à la demande de la communauté internationale, renouant ainsi avec sa vocation de puissance pacifique. Mais les écueils y restent nombreux et ne pourront être surmontés qu’avec une redécouverte des cultures qui en font la singularité.

 

Cet essai a été rédigé par le groupe SYNOPSIS, du Centre de Recherches des écoles de Coëtquidan. Animant un réseau interdisciplinaire d’universitaires et d’officiers, SYNOPSIS a pour ambition de replacer la culture au service de l’action. Les rédacteurs en sont : Stéphane Baudens, Olivier Chantriaux, Amaury Colcombet, Jean-Baptiste Cousin, Thomas Flichy, Arnaud Griffon du Bellay, Pierre-Louis Lavie de Rande,   Gregor Mathias, Jean-Eudes Miailhes, Jérôme Pâris, Antoine-Louis de Prémonville, Francis Simonis, Stéphane Taillat et Anne-Sophie Traversac. Ouvrage Broché de 124 pages en format 14.8 x 21.

 

Le prix public est de 18.00 € + 9,00 € (Frais d’envoi), par chèque auprès des éditions Lavauzelle - BP 8 - 87350 PANAZOL - Tél : 05 55 58 45 00. Livre également disponible sur le site Lavauzelle : www.lavauzelle.com

Général Lucien Le Boudec - « élevé à LA DIGNITé… » Mémoires 1923 - 1954. L’histoire d’un jeune homme qui passe à l’âge d’homme au milieu des années 40. Le parcours n’est pas ordinaire. D’origine très modeste, Lucien Le Boudec envisageait d’être prêtre, instituteur, météorologue, voire même ingénieur des travaux publics… La guerre en décide autrement. Pour échapper au STO, il rejoint les FFI, et se trouve embarqué dans une carrière militaire.

 

Promu sous-officier, on lui propose de tenter Coët. Retenu, il choisit l’arme blindée coloniale, et après une année à Saumur, il rejoint la 1ère demi-brigade de commandos parachutiste, avant de s’embarquer pour l’Indochine. Son livre raconte la découverte de l’Extrême Orient, la fascination des paysages, les premières épreuves du feu, mais aussi l’ordinaire des jours, les rizières inondées, les brouillards gris et les nuits passées sous la pluie aux côtés de ses frères d’armes. Volontaire pour un second séjour avec le 6ème BPC, le lieutenant Le Boudec est affecté en 1951 sous les ordres cette fois d’un certain   capitaine Bigeard. À ses côtés, il fera partie de ceux de Tu Lé, Lang Son et Castor. Capitaine à Dien Bien Phu, il y sera blessé quatre fois en cinquante jours, et promu officier de la Légion d’honneur à titre exceptionnel. Prisonnier à la chute du camp retranché, il connaîtra pendant quatre mois, les camps viets et les marches qui décimèrent les deux tiers d’entre eux. Alternant récits d’opérations et lettres d’époque, le propos de ce livre n'est pas d¹analyser la dimension stratégique de batailles, ni de donner un point de vue politique sur des faits d'armes qui ont déjà fait l'objet d'une abondante littérature. Le général Le Boudec choisit plutôt de se fixer un devoir de mémoire. Contre   l’oubli, il tient à témoigner de l’état d’esprit, du courage, de la solidarité et de l'abnégation des jeunes gens de cette génération. Longtemps espéré, longtemps attendu, son livre est un hommage à tant de frères d’armes tués ou disparus, dont le souvenir, faute de témoignages, faute de récits, serait tombé plus encore dans l’oubli. Blessé cinq fois au combat et titulaire de onze citations, dont six à l’ordre de l’Armée, le général Le Boudec est aujourd’hui Grande Croix de la Légion d’honneur et Grande Croix de l’Ordre National du Mérite. Ouvrage Broché de 544 pages en format 14.8 x 21.

 

Le prix public est de 28.00 € + 9,00 € (Frais d’envoi), par chèque auprès des éditions Lavauzelle - BP 8 - 87350 PANAZOL - Tél : 05 55 58 45 00. Livre également disponible sur le site Lavauzelle : www.lavauzelle.com

Le Cadre noir de Saumur est une des plus prestigieuses écoles d'art équestre au monde, et ses écuyers, des cavaliers d'élite doublés de formateurs. Hier instructeurs de l'École de Cavalerie chargée de la formation des officiers et des sous-officiers, il forme aujourd'hui le corps enseignant civil d'une université équestre unique au monde : l'École nationale d'équitation, au sein de l'Institut français du cheval et de l'équitation.

                   
Fidèle à la maxime du colonel Danloux, « Le culte de la tradition n'exclut pas l'amour du progrès ». le Cadre noir préserve et transmet l'équitation dans son éclectisme, remplissant jour après jour ses trois missions : la formation des professionnels de l'équitation, la compétition sportive de haut niveau, et l'équitation de tradition française désormais inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité auprès de l'UNESCO.


En 2012, l'École nationale d'équitation fête ses quarante ans et le Cadre noir approche lentement de ses deux cents ans. Quel (s) anniversaire (s) ! C'est cette histoire que cet ouvrage vous fait découvrir, dans les pas d'hommes et de femmes toujours animés par la même passion.

 

Instructeur d’équitation formé à Saumur, Guillaume Henry est l’auteur de nombreux articles sur la technique et l’histoire de l’équitation ainsi qu’une quinzaine d’ouvrages sur l’art équestre. Il a créé en 1990 l’Académie Pégase, qui remet chaque année deux prix littéraires ; le prix Pégase ENE et le prix spécial Cadre noir.

 

Alain Laurioux est régisseur général des spectacles du Cadre noir. Il en assure la conception, l’environnement scénographique et la coordination. Ce photographe spécialisé de renom collabore aux plus revues équestres et a illustré de nombreux ouvrages chez différents éditeurs. Il expose régulièrement ses photos à Bruxelles, Londres, Berlin, Saumur, Tour, Lyon, Paris, Budapest, etc.

 

Ensemble, ces deux auteurs ont cosigné « Les hauts lieux de l’art équestre », beau livre consacré aux quatre grandes écoles européennes d’équitation, pour lequel Alain Laurioux a reçu le prix Yves Hilaire de l’Association de la Presse équestre Française (APEF) en 2008.

 

Un beau livre autour du Cadre noir de Saumur, des origines à nos jours. L’équitation de tradition française dont le Cadre noir est l’expression la plus emblématique, fait désormais partie du patrimoine culturel immatériel de         l’Humanité auprès de l’UNESCO.

 

Le prix public est de : 39,90 € (+ 5,50 € frais de port) auprès des éditions BELIN - 8 rue Férou - 75278 PARIS Cedex 06 ou dans toutes les excellentes librairies ou par internet sur le site :

 

http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-le-cadre-noir-de-saumur-20427.php

 



"Culottes courtes et bottes de cheval", " C'était comment la guerre ? " Au mitan du siècle dernier, deux guerres ont profondément marqué le destin de la France. La Seconde Guerre mondiale : Vénissieux, la Chartreuse, les tribulations d'une famille, cinq garçons en culottes courtes ; la vie sous l'Occupation, les restrictions, les bombardements ; la résistance, la libération, les héros de l'enfance. La guerre d'Algérie : Lyon, l'Ouarsenis, une aventure de vétérinaire chez les spahis à cheval, derniers cavaliers de l’Histoire. Toubib des chevaux et des hommes. Servir, combattre, pacifier, comprendre. Une histoire des hommes de cheval dans la guerre. Un récit, une tranche de vie écrite avec la liberté de se souvenir, et le devoir d'une mémoire affranchie. 

 

L'auteur : Michel Lapras  est Docteur vétérinaire, professeur agrégé des Ecoles vétérinaires. Il a été titulaire de la chaire de médecine des Ecoles de Lyon et de Nantes, et Directeur de ces Ecoles. Il est membre de l'Académie vétérinaire de France, ancien Président. Il
est Président honoraire du Conseil supérieur de l'Ordre des Vétérinaires.

 

Le prix public est de 31,80 € (+ 3,20 € de frais de port) par chèque à l'ordre de la Librairie L'HARMATTAN et adressé à : Librairie L'Harmattan - 45 Grande rue - 71290 CUISERY



Les Ecoles Militaires de Saumur a publié le 3ème tome de l’ "Encyclopédie des insignes de l’Arme Blindée Cavalerie" consacré aux insignes métalliques et en tissu des régiments de Chasseurs d’Afrique. Il est préfacé par le chef d’escadrons (H) CASTANIER et présenté par le général de division RIVES, ancien commandant les Ecoles Militaires de Saumur et l’Ecole de Cavalerie.

Au format habituel : 24 x 31, cet ouvrage de 270 pages, entièrement en couleur, rassemblera plus de 600 insignes, de nombreuses photographies et illustrations inédites. Il sera une référence pour tous les passionnés.

Les auteurs de ce nouveau tome et l’éditeur continuent à transmettre leur amour de la symbolique et de l’histoire militaire à travers ce bel ouvrage. Les clichés de très grande qualité, le texte clair et vivant ainsi que la mise en page soignée mettent l’ensemble en valeur.

 

Le prix public est de 45,00 € (+ 10,00 € pour frais de port) par chèque à l'ordre du Club Sportif et Artistique de la Défense et a adressé au lieutenant-colonel JEHAN - EMS - Quartier Bessières -49409 SAUMUR Cedex

« de Lattre - La Campagne d’Allemagne 1945 » Ou comment la France a gagné son siège de membre permanent du Conseil de Sécurité. Préface du général Sciard, ancien président de l’Association Rhin et Danube. Février 1945, le général de Lattre de Tassigny avec sa Première Armée Française se retrouve face au Rhin. Il est le premier depuis Turenne et Napoléon à être en mesure de le franchir en combattant. Les Américains n'y sont pas favorables. Tant pis, soutenu et encouragé par le général de Gaulle, il franchit le Rhin de vive force le 31 mars 1945 à Gemmersheim. Il va écrire une de nos plus belles pages de gloire, aujourd’hui ignorée de bon       nombre de Français, et conquérir notre zone d’occupation en Allemagne et donner à la France un siège permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. L’épopée Rhin et Danube après être passée par Karlsruhe, Stuttgart, Ulm, Constance et l’Autriche se termine en apothéose à Berlin le 9 mai 1945 à 00 h 20 lorsque le général de Lattre signe au nom de la France l’acte de capitulation de l’Allemagne nazie.

 

Sous-officier de l’Arme Blindée pendant 17 ans et ayant servi sur AMX 30B, B2 et char Leclerc, le capitaine Béneytou est le conservateur du musée de la Cavalerie à Saumur. Diplômé de la 120ème promotion de l’école d’état-major et de l’école du Louvre, il est doctorant en histoire militaire défense et sécurité à l’Université de Montpellier III.

 

Le prix public est de 14,00 € (franco de port), par chèque à l’ordre du capitaine Béneytou à adresser au Musée de la Cavalerie - Place Charles de Foucauld - 49409 SAUMUR Cedex

 

http://museecavalerie.free.fr/

« Leur sang et leur gloire » à l’occasion de la mobilisation d’août 1914, le 29ème bataillon de Chasseurs à pied, en garnison à Saint-Mihiel, fut l’une des premières unités envoyées à la frontière. Lors de cette période de « couverture » face à l’Allemagne, et jusqu’à l’arrêt de l’invasion, il participa à tous les combats et les pertes furent lourdes. Cette ouvrage nous propose une véritable immersion dans l’existence des Chasseurs du 29ème. Originaire de Lorraine, le colonel (er) Jean-François Nicloux, président du Musée des Blindés à Saumur, dresse un tableau précis et vivant du quotidien de ces soldats lorrains, dans les deux premières années de la guerre. Aux spécialistes, il offre un document d’une grande richesse et la synthèse de sources inédites, mais il s’adresse également à ceux qui souhaite s’initier à l’histoire de la Grande Guerre. À la suite du 29ème BCP, le lecteur plongera au cœur de deux années dramatiques, de part et d’autres de la Meuse : le pays Haut, la ferme de la Vaux-Marie, le saillant de Saint-Mihiel, le bois de la Selouse et la crête des éparges sont les étapes d’un parcours semé de sang et de gloire.

 

Le prix public est de 20,00 € (participation aux frais de port : 4,10 €), à l'adresse suivante : Musée des Blindés - 1043 route de Fontevraud - 49400 SAUMUR

 

http://www.museedesblindes.fr/

« Aymard de Foucauld » (1824-1863). De Saint-Cyr et Saumur à la campagne du Mexique, itinéraires d’un officier de cavalerie du Second Empire. Né en 1824 dans une famille de tradition militaire, fils et neveu d’officiers du Premier Empire et de la Restauration, Saint-Cyrien, cavalier doué formé à Saumur, Hussard puis Chasseur d’Afrique, le commandant Aymard de Foucauld trouve la mort en 1863, au Mexique, en chargeant à la tête d’un détachement du 1er régiment de Chasseurs d’Afrique : le combat de San Pablo del Monte met ainsi un terme brutal à une carrière militaire débutée sous la monarchie de Juillet, poursuivie durant la Seconde République puis jalonnée au cours du Second Empire par des campagnes menées en   Italie, au Maghreb, et au Mexique.


S’appuyant sur de nombreuses sources documentaires, Emmanuel Dufour a pu en outre travailler sur la correspondance privée d’Aymard de Foucauld, inédite, éclairant de la sorte bien des pans de l’Histoire   jusqu’ici demeurés dans l’ombre.


Cette biographie, qui possède le souffle de l’épopée, permet de revisiter, dans le grondement et la poussière des charges de cavalerie, toute l’histoire militaire d’une partie du XIXème siècle.

 

Jean-François Lecaillon, préfacier de cet ouvrage, est l’auteur d’une thèse sur le comportement des communautés indiennes du Mexique face à l’intervention française. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels Napoléon III et le Mexique, La campagne du Mexique : récits de soldats, Campagnes du Second Empire... Professeur, Docteur en Histoire, il est également l’auteur d’une série d’ouvrages consacrés à la guerre de 1870.

 

Emmanuel Dufour est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Toulouse et de l’Université Toulouse I. Il consacre ses   travaux de recherche historique à la période qui s’étend de la Régence à la fin de la Première Guerre mondiale.

 

« Pense que tu dois mourir martyr, dépouillé de tout, étendu à terre, nu, méconnaissable, couvert de sang et de blessures, violemment et douloureusement tué... et désire que ce soit aujourd’hui. »

Père Charles de Foucauld, 6 juin 1897

 

Le prix public est de 28,00 € (participation aux frais de port : 3,00 €), à l'adresse suivante : LA LOUVE éditions - BP 225 - 46004 CAHORS Cedex

« Dans l’ombre de l’Histoire, Louis-François de Monteynard, un exemple pour l’Europe »

 

Un livre de 304 pages et 176 illustrations. Auteur : Bernard Perrin. Préface du sénateur Guy Cabanel

 

Monteynard est né à La Pierre, le 13 mai 1713. à 14 ans, il s’engage dans le Royal-des-Vaisseaux, un régiment commandé par son cousin, le chevalier de Marcieu. Il participe à toutes les grandes campagnes de Louis XV. Nous le trouvons successivement sur les champs de bataille de l’Italie, de l’Autriche, sur l’île de Minorque, en Allemagne et en Hollande. En 1759, il devient lieutenant-général des armées du roi, le grade militaire le plus haut de l’époque avant le titre de maréchal de France. En 1771, il est appelé par Louis XV pour remplacer le duc de Choiseul au poste de secrétaire d'état à la Guerre. Dans le gouvernement Maupéou, il engage, pendant les trois ans de son ministère, de nombreuses actions pour améliorer le sort des soldats. Il est aussi le premier gouverneur général de la Corse et le créateur de l’école de cavalerie de Saumur qui donnera naissance, après la Révolution, au célèbre Cadre Noir. Dans le dictionnaire philosophique de Voltaire, à la définition du mot soldat, il est cité comme un exemple pour l’Europe.

 

Dans la région grenobloise, il fait également beaucoup. Il est l’un des souscripteurs de la bibliothèque publique de Grenoble, et c’est lui qui défend le projet de sa création devant le roi en 1771.

 

La même année, à la demande des consuls grenoblois, il s’oppose devant Louis XV au déplacement du Parlement du Dauphiné à Valence. La délibération est conservée à l’hôtel de ville de Grenoble. À partir de 1773, il se consacre à son pays natal dans le Grésivaudan. À La Pierre, il fait reconstruire la maison curiale et implante tout à côté la nouvelle église et son cimetière. En 1775, il engage la construction du château de Cruzille qu’il n’aura jamais l’occasion d’habiter.

 

Louis-François de Monteynard meurt à Paris en pleine Révolution, le 3 mai 1791. Chose extraordinaire, au mépris des lois qui interdisent les sépultures dans les édifices religieux depuis 1788, ce sont les pauvres de son quartier et les anciens soldats qui enterrent la dépouille du Dauphinois à l’intérieur de l’église des Jacobins (Saint-Thomas d’Aquin).

 

Prix public : 28,00 € (port inclus) à commander auprès de : « L’ombre de l’Histoire » - 22 résidence Préverger - 38570 LA PIERRE

« Chars de combat français, dans l’entre-deux guerres ». Le char de combat fut l'arme de la victoire contre l'Allemagne impériale en 1918 mais ses premières heures de gloire furent bien éphémères. La motorisation des armées attirait la jeunesse des années 1920 qui se passionnait alors pour la               mécanique, mais elle intéressait peu le commandement militaire, l'infanterie restant pour les généraux « la reine des batailles »… Seuls quelques officiers visionnaires eurent l'intuition que cette arme nouvelle allait révolutionner les futurs combats. L'imagerie populaire de l'entre-deux-guerres montre bien cet engouement de l'appelé pour le service dans les tanks, objets de toutes les curiosités. L'auteur dépeint ici le temps révolu de la première arme blindée française qui disparut dans la tourmente de 1940.

 

Son auteur, le lieutenant Jean-Baptiste Pétrequin de la Légion étrangère est un ancien cavalier.

 

Le prix public est de 21,00 € (franco de port en envoi normal) aux « éditions Alan Sutton » à l'adresse suivante : CS 20134 - 28 rue des Granges Galand - 37551 SAINT-AVERTIN Cedex

« Histoire du 18ème Régiment de Chasseurs à cheval » Histoire d’un régiment et de ses jeunes héros mais aussi histoire d’une époque et d’une société qui ne sera plus car ces jeunes ne sont plus, les temps ont changé, les mœurs ne sont plus ceux d’antan : génération d‘après guerre et d’après misère : Travail et Patrie et pourquoi pas Liberté, mais de marcher et lutter. égalité - Fraternité ces mots de François Antoine Monoro inscrits depuis 1792 sur le fronton des édifices publics ont été les nôtres tant la solidarité nous a soudé à jamais.

 

égalité des combattants pour qui le sort était le même - Fraternité des armes que seules des situations extrêmes peuvent permettre.

 

Avec cette armée de jeunes français de souche métropolitaine et de souche Nord-africaine venez   parcourir le bled, grimpez avec eux et les harkis les djebels, découvrez les paysages lunaires où ils ont eu froid, chaud, soif, tour à tour chasseurs et gibier ; découvrez le rôle des S.A.S. (Section Administrative Spécialisée), faites connaissance avec le toubib qui soigne et vaccine une population de nomades, avec les appelés qui font l’école et apprennent à de jeunes chaouïas menuiserie, maçonnerie …

 

Ce livre vous parle de notre vie passée, de l’engagement des derniers jeunes français mobilisés au service de la France à un âge où courtiser Manon ou Margot était plus logique que de chanter Madelon. Jeunes de lieux et conditions sociales différentes mais tous unis dans un même combat.

 

Ils sont vos frères, vos parents, certains sont hélas disparus, apprenez et faites savoir ce qu’ils ont vécu loin de tout,   isolés du monde jusqu’à 18 mois , marchant jour après jour, inlassablement, vivres et courrier parachutés. Tous ne vous l’ont pas dit, à travers ce livre ils vous parlent. La préface est du général (2S) Clément de La Ruelle. Un ouvrage de 437 pages dont 50 de photos.

 

Au prix unitaire de 33,50 € (port compris) par chèque à ordre de Amicale des Anciens du 18ème RCh et à adresser chez le président : Monsieur Jean Pierre Legendre - 18 Domaine du Pré Cabrian - 30330 GAUJAC

"LES ECURIES du CARROUSEL A FONTAINEBLEAU", cinq siècles d’histoire équestre

Dès 1515, François 1er choisit le site du Carrousel dans les jardins du château de Fontainebleau pour y implanter ses écuries de chasse à courre. Depuis cette date, en ce lieu unique en France, se sont succédées, sans discontinuité, de multiples générations de cavaliers et de chevaux. Tout d'abord royales puis impériales et enfin militaires, ces écuries ont vu passer de nombreux souverains et dirigeants de l'Etat Français. Cet ouvrage retrace, pendant cinq siècles, l’histoire de ces lieux, de ces hommes, de ces chevaux et à travers eux l‘histoire équestre à Fontainebleau, l’évolution fonctionnelle de l‘équitation et enfin de l’utilisation du cheval au combat. Lieu phare du développement de l'équitation sportive et de l’équitation de loisir, le site du Carrousel a accueilli le Cadre Noir pendant la deuxième guerre mondiale et a été la source d‘une multitude de médailles olympiques. Illustré par une iconographie variée retraçant chaque époque et enrichie par le talent du photographe Jean-François LECLERCQ, ce livre nous fera découvrir le véritable berceau du cheval à Fontainebleau.


Son auteur, le colonel ARNAUD des LIONS est le mèdecin vétérinaire du CSEM (8ème Dragons) à Fontainebleau. Au prix unitaire de 48,00 € + frais de port 8,00 €. Commande, accompagnée d’un chèque de règlement, adressée aux : Editions Michel de SEGUINS - 19 rue Paul Séramy - 77300 FONTAINEBLEAU

Bon de commande
BC Les Ecuries du Carrousel à Fontainebl[...]
Document Adobe Acrobat [7.3 MB]

Seize soldats, anciens du corps expéditionnaire français en Extrême-Orient racontent leur guerre d’Indochine. Ils étaient alors jeunes officiers ou sous-officiers. Leur regard de cadres au contact de la troupe s’écarte de l’his-toire officielle et des rapports d’état-major. Ils nous donnent aussi les réflexions que leur inspirent ces évène-ments avec le recul du temps. Leur témoignages inédits sont accompagnés d’une riche iconographie, elle aussi inédite. Ils évoquent aussi à de nombreuses reprises un aspect mal connu du conflit : ces Vietnamiens qui com-battaient aux côtés de l’armée française pour l’indépendance de leur pays. Broché. 16 x 24 cm, 256 pages, 70 illustrations.

 

Au prix unitaire de 23,00 € + frais de port 5,00 €. Commande, accompagnée d’un chèque de règlement, adressée à : LA SABRETACHE - 7 rue Guersant - 75017 PARIS

L'épopée de Leclerc et de ses hommes.pdf
Document Adobe Acrobat [33.6 KB]
Leclerc, du héros de guerre au diplomate[...]
Document Adobe Acrobat [47.1 KB]
Histoire de la cavalerie française.pdf
Document Adobe Acrobat [36.7 KB]
ABC - Chasseurs à cheval.pdf
Document Adobe Acrobat [30.7 KB]
Trois guerres dans les blindés.pdf
Document Adobe Acrobat [36.3 KB]
Les chars de la résistance.pdf
Document Adobe Acrobat [29.6 KB]
L'Arme Blindée Française.pdf
Document Adobe Acrobat [52.7 KB]
Le Guide du combattant.pdf
Document Adobe Acrobat [34.7 KB]